🇫🇷 Rodez: introduction de Portable et stupĂ©fiants dans la prison, que risque l’Ă©lue FN d’Albi ?

Gladwys Ramadji a quittĂ© les locaux de la gendarmerie de Rodez ce mardi 14 novembre. Peu de temps avant, une perquisition de son domicile Ă©tait en cours. l’Ă©lue du FN est soupçonnĂ©e d’avoir transmis un tĂ©lĂ©phone portable et des produits stupĂ©fiants Ă  son ex-compagnon incarcĂ©rĂ© Ă  la maison d’arrĂŞt de Rodez.

L’Ă©lue municipale nie les faits et son avocat, MaĂ®tre Jean-Baptiste Alary, estime que des “accusations sont portĂ©es sans aucun Ă©lĂ©ment de preuve'”. Selon France 3, les enquĂŞteurs disposeraient d’Ă©lĂ©ments matĂ©riels s’agissant d’Ă©changes tĂ©lĂ©phoniques entre Gladwys Ramadji et son ex-compagnon. Ces pièces du dossier prouveraient un fait : l’existence d’un tĂ©lĂ©phone portable et son utilisation, derrière les barreaux, par l’ancien compagnon de Gladwys Ramadji.

impossible de savoir si l’Ă©lue albigeoise est à l’origine de la prĂ©sence de ce tĂ©lĂ©phone Ă  l’intĂ©rieur de la cellule de son ex-compagnon, un classement sans suite se profile sans cet Ă©lĂ©ment. Concernant les stupĂ©fiants, les enquĂŞteurs disposeraient de simples tĂ©moignages.

Le parquet de Rodez devra se prononcer sur un Ă©ventuel classement sans suite ou une convocation devant le tribunal correctionnel.

Commentez nos articles ! Vous voulez nous soutenir ? Nous avons besoin d’aide ! MERCI !

Inscrivez-vous et recevez nos emails