đŸ‡«đŸ‡· Mehdi Nemmouche sera transfĂ©rĂ© en France par le GIGN

Il est l’un des noms du terrorisme islamiste. Mehdi Nemmouche, qui pourrait ĂȘtre jugĂ© en 2018 pour l’attentat du musĂ©e juif de Bruxelles, doit ĂȘtre transfĂ©rĂ© de la Belgique Ă  la France mercredi. SoupçonnĂ© d’ĂȘtre l’un des geĂŽliers des quatre journalistes français – Didier François, Edouard Elias, Nicolas HĂ©nin et Pierre Torres – dĂ©tenus pendant dix mois en Syrie, entre juin 2013 et avril 2014. Un juge français doit lui signifier sa mise en examen.

Un transfert ultra-sĂ©curisĂ©. Le convoi doit se faire sous trĂšs haute surveillance. Comme lors du transfert de Salah Abdeslam il y a un an et demi, c’est le GIGN qui va se charger d’escorter Mehdi Nemmouche, de sa prison belge Ă  l’Île de la CitĂ©, Ă  Paris. Le plus grand secret entoure le dispositif.

Des menaces contre les journalistes otages. La voix de Mehdi Nemmouche a Ă©tĂ© reconnue par les quatre otages français devant les enquĂȘteurs. Dans les sous-sols de l’hĂŽpital d’Alep, Nemmouche chantait du Charles Aznavour et dĂ©clamait des sketchs des Inconnus. Mais surtout, quand il ne frappait pas, il menaçait d’Ă©gorger nos confrĂšres. Quelques mois avant l’attentat du musĂ©e juif, il aimait aussi raconter qu’il tuerait volontiers des petites filles israĂ©lites, Ă  la kalachnikov.

La suite de l’aticle sur le site Europe 1 

Commentez nos articles ! Vous voulez nous soutenir ? Nous avons besoin d’aide ! MERCI !

Inscrivez-vous et recevez nos emails