Photo de montagne

🇫🇷 Laon: De futurs travaux entraînent un appel au blocage de la prison

Le syndicat Ufap Unsa justice des agents pénitentiaires appelle les gardiens du centre de détention et de la maison d’arrêt de Laon à un blocage de l’établissement ce lundi toute la journée. Un mouvement organisé pour protester contre « l’absence de réponse apportée à nos inquiétudes par notre direction à quelques jours du commencement de travaux qui vont considérablement modifier l’organisation à l’intérieur de la prison ».

«Rien n’a été prévu pour accompagner et guider le personnel des entreprises qui vont intervenir»

C’est Frédéric Charlet, adjoint du secrétaire régional de l’UFAP-Unsa qui synthétise la génèse du mouvement. « Des travaux débutent dans quelques jours sur les douches de l’établissement. Ils vont se faire aile par aile. Il s’agit de remise aux normes et de désamiantage et cela, dans toutes les ailes de la prison. Cela veut dire », détaille M. Charlet, « que pendant ce chantier qui va tout de même durer 9 mois, les détenus vont devoir être conduits dans les douches encore disponibles. Dans un contexte de forte tension en personnel, cela nécessitait de recruter des agents », explique le délégué qui chiffre à une dizaine le nombre d’agents supplémentaires nécessaires pour assurer en temps normal un service efficace. « Même chose pour ce qui concerne le personnel des entreprises qui vont intervenir. Rien n’a été prévu pour les accompagner, les guider. Il aurait fallu au moins un agent affecté à cela pendant la durée des travaux ! ».

Une provocation

Les représentants syndicaux disent avoir proposé des solutions à leur direction régionale. Par exemple le déplacement de certains détenus dans d’autres centres. Ou pour d’autres, leur transfert du quartier réservé à la maison d’arrêt vers des places libres côté centre de détention. « Au niveau local, cela fait six mois que nous alertons notre hiérarchie. On a essuyé une fin de non-recevoir », regrette Frédéric Charlet. Pourtant cela se fait ailleurs. À Béthune, ils ont entrepris de vider totalement une aile. En plus, on vient d’apprendre que la prison va accueillir sept détenus qui arrivent d’ailleurs. Dans le contexte, ça peut être considéré comme une provocation ». Le syndicat UFAP Unsa justice est pour l’heure le seul à appeler au blocage de l’établissement lundi.

La direction régionale de l’administration pénitentiaire n’a pas répondu à nos sollicitations.

Aisne Nouvelle

⬇️ COMMENTER ⬇️

⬇️ SOUTENIR ⬇️

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails