fbpx
Photo de montagne

🇫🇷 Longuenesse: 10 idées reçues sur la prison 

On ne sait pas tout sur la prison. Ou alors, on croit tout savoir. Voici des idées reçues. La plupart sont erronées, d’autres pas.

1 Chaque détenu a sa cellule:

Faux: c’est vrai en centre de détention, pas en maison d’arrêt où les détenus sont jusqu’à trois par cellule pour deux lits et un matelas par terre.

2 Les détenus sont principalement originaires de l’audomarois:

Faux: 68% sont originaires du calaisis et du boulonnais, la prison de Longuenesse étant rattachée à deux tribunaux de grande instance, Saint-Omer et Boulogne-sur-Mer.

3 On retrouve toujours les mêmes nationalités:

Faux: le centre pénitentiaire recense actuellement pas moins de 38 nationalités différentes, en raison de la problématique migratoire à Calais. La nationalité la plus représentée est la nationalité roumaine, il s’agit pour beaucoup de passeurs.

4 Il y a beaucoup de détenu radicalisé 

Faux: Il y a très peu de détenus radicalisés. Mais il pourrait y en avoir plus à l’avenir car la prison de Longuenesse fait partie des établissements retenus à l’échelle du pays pour accueillir le surplus issu de la région parisienne.

5 Les détenus sont emmenés à l’hôpital pour le moindre bobo

Faux: Les extractions à l’hôpital d’helfaut ont diminué d’un tiers. Les radios, sutures, plâtres se font sur place. L’unité médicale abritée dans les murs qui dépend du centre hospitalier ne reçoit pas moins de 200 visites par jour. Sur la vingtaine de personnels, on compte deux médecins généralistes ayant une formation en chirurgie.

6 Les détenus ayant des pathologies psychiatriques sont en hôpital 

Faux: Plus des trois quarts de la population carcérale ont une pathologie psychiatrique. La prison compte deux psychologues à temps plein et trois psychiatres intervenant quatre demi-journées par semaine.

7 Toutes les prisons sont pourvues de miradors 

Faux: La prison de Longuenesse est pourvue de miradors, car elle abrite une maison d’arrêt. Les miradors ne sont pas photographiables pour des raisons de sécurité, tout comme les postes de sécurité, à la jonction des bâtiments.

8 Les détenus ne travaillent pas 

Faux: Cent-vingt détenus travaillent au sein des ateliers de la prison, environ six heures par jours. Lundi, ils emballaient des verres d’Arc. Une centaine de détenus sont sur liste d’attente.

9 Les addictions sont très présentes 

Vrai: “ici le gros fléau, c’est l’alcool et la drogue constate le directeur de la prison. Les soins démarrent ici, mais la difficulté qu’on a, c’est la continuité des soins à l’extérieur.”

10 Tout les surveillants pénitentiaires sont des hommes 

Faux: La proportion de femmes est d’environ un tiers parmi les surveillants.

La Voix du Nord

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails