Photo de montagne

🇫🇷 Grasse: Grosse livraison ratée par drone sur la prison 

Il voulait livrer quatre téléphones portables dans la cour d’une maison d’arrêt avec un drone, mais n’est pas parvenu à faire fonctionner l’engin : un homme a été condamné vendredi à trois mois de prison par le tribunal correctionnel de Grasse.

Jugé en comparution immédiate pour “tentative d’introduction d’objets illicites en maison d’arrêt” dans la prison de Grasse (Alpes-Maritimes), cet homme, comme l’a révélé Nice-Matin, avait été interpellé la veille en flagrant délit à proximité de la prison, en compagnie d’un mineur. Ils étaient en possession d’un drone qu’ils n’ont pas réussi à mettre en marche en raison d’un problème technique.

Le ou les destinataires du colis aérien n’ont pu être identifiés, a déclaré le parquet de Grasse, précisant que le mineur présent a été remis à son représentant légal à l’issue de sa garde à vue, sans poursuites judiciaires engagées à ce stade. En juillet, un drone avait déposé un colis dans la cour de la prison de Valence  (Drôme). Des détenus s’étaient emparés de son contenu sans qu’il puisse être retrouvé par le personnel pénitentiaire malgré les fouilles.

En mars, un drone avait été découvert fracassé dans l’enceinte de la maison d’arrêt de Villefranche-Sur-Saône  (Rhône). En janvier, ce sont deux téléphones portables qui ont été livrés par un drone à la prison d’Annoeullin (Nord) et, en juin 2015, un autre drone, d’une envergure de plus d’un mètre, avait survolé la maison d’arrêt de Bourg-en-Bresse (Ain).

Midi libre

⬇️ COMMENTER ⬇️

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

⬇️ SOUTENIR ⬇️

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails