🇫🇷 Saint-Maur : Balance, lames de rasoir et cannabis dans la cellule

 
Tribunal correctionnel de Châteauroux: Ce dĂ©tenu vient d’être opĂ©rĂ© et se trouve actuellement Ă  Fresnes. Mais les affaires qui l’amènent, ce lundi, indirectement devant les juges castelroussins se sont dĂ©roulĂ©es Ă  la Maison centrale de Saint-Maur. Indirectement, car l’audience se dĂ©roule en visioconfĂ©rence. « 

Trois fouilles successives de votre cellule ont conduit à trouver des objets interdits en détention, sauf autorisation spéciale », rappelle la présidente. En février 2016, tout d’abord, « ce sont un briquet, un tournevis, deux lames de rasoir et une balance qui ont été retrouvés » ; puis en mars de la même année, « une clef USB dissimulée dans un survêtement » et enfin, en juin « du cannabis et un couteau sur le rebord extérieur de la fenêtre de votre cellule ».

Le prévenu aux vingt-deux condamnations dit « ne pas comprendre » et argumente. Le briquet, « c’était pour fumer » ; la clef USB, « il n’y avait que de la musique dessus » ; le tournevis, « c’est pour installer un meuble dans la cellule » ; quant au couteau, « je l’ai fabriqué moi-même pour me défendre contre d’autres détenus. Mais c’est un petit couteau. »

Une appréciation sur la taille que ne partage pas vraiment la présidente : « Nous avons une photographie de ce couteau et il mesure tout de même 16 cm de long, avec une lame de 7 cm. »

Enfin, le cannabis retrouvé dans la poche d’un short, « c’était pour atténuer les douleurs de ma jambe ». Ce détenu qui a réponse à tout, reste toutefois très évasif sur la façon dont il acquiert tous ces objets. « Vous comprenez, je suis en centrale et il est dangereux de donner des noms. » Il n’en dira pas plus.

Pour le ministère public « ce prĂ©venu peine Ă  intĂ©grer les règles de vie en milieu carcĂ©ral. Il s’est fait parvenir, de façon illicite, la plupart de ces biens interdits sans autorisation et ne semble pas comprendre les poursuites de la justice. Je demande six mois ferme. » 

Un quantum dépassé par le juge qui condamnera ce détenu à huit mois de détention supplémentaires.

La nouvelle république

Commentez nos articles ! Vous voulez nous soutenir ? Nous avons besoin d’aide ! MERCI !

Inscrivez-vous et recevez nos emails