Photo de montagne

🇫🇷 Le djihadiste arrêté à St-Louis en lien avec les deux détenus radicalisés de Fresnes

L’enquête menée par la DGSI a permis de révéler un projet d’attentat fomenté depuis la cellule de Charles-Henri, Camerounais considéré comme un leader de l’islamisme radical, et Maxime, Français de 22 ans, deux détenus incarcérés à la maison d’arrêt de Fresnes.

Riad Ben Cheick, interpellé à Saint-Louis, mis en examen et placé en détention provisoire pour apologie du terrorisme, aurait été en contact avec les deux détenus.Selon les informations de la presse écrite, il devait leur apporter un “soutien logistique”. 

Les deux hommes entretenaient également des liens avec d’autres détenus et supposément avec Riad Ben Cheick, installé depuis peu à La Réunion. L’homme de 44 ans, condamné en mars 2015 pour participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un acte de terrorisme, avait été incarcéré dans une prison de la région parisienne. Lors de son audition mardi dernier, il a expliqué projeter “se rendre en métropole”. Charles-Henri, lui, aurait dû être libéré hier. 

L’ objectif de ces détenus radicalisés: former un groupe de “combattants”. Le pôle antiterroriste de Paris pourrait reprendre l’affaire, indique le JIR.

Zinfo974

N’hésitez pas à commenter nos articles ! Vous pouvez également nous soutenir par un don en cliquant ici ! C’est votre soutien qui nous permettra de continuer à vous informer et à soutenir les Forces de l’Ordre. (sans votre aide, nous disparaîtrons) MERCI !

⬇️ COMMENTER ⬇️

⬇️ SOUTENIR ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails

Faire un SIMPLE Don

Sans votre aide, nous disparaîtrons ! MERCI de nous aidez à vous informer !

Faire un DOn mensuel