🇫🇷 Fresnes: Insalubrité : les surveillants écrivent à Nicole Belloubet

Depuis plusieurs annĂ©es, l’Ă©tat de la prison de Fresnes se dĂ©grade. Les dernières images et tĂ©moignages sont accablants, et dĂ©noncent notamment l’insalubritĂ© du bâtiment et les conditions d’hĂ©bergement des dĂ©tenus. Ă€ plusieurs reprises, le personnel pĂ©nitentiaire a tentĂ© d’interpeller le gouvernement. 
En mai dernier, l’Observatoire international des prisons a obtenu des mesures d’urgence, notamment pour dĂ©ratiser les cellules. Mais le Conseil d’État vient d’annuler ce plan, prĂ©cisĂ©ment parce qu’il s’agit d’un plan d’urgence, forcĂ©ment insuffisant. Les surveillants sont très inquiets. Le syndicat Force ouvrière PĂ©nitentiaire vient d’Ă©crire une lettre Ă  Nicole Belloubet, la garde des Sceaux.

Cette fois, ce n’est plus une lettre de dolĂ©ances, c’est un appel au secours que lancent les surveillants pĂ©nitentiaires. Premier sujet d’inquiĂ©tude : l’Ă©tat du bâtiment. L’administration multiplie les travaux depuis plus d’un an, mais les coursives sont toujours infestĂ©es de rats et de punaises de lit. Ă€ la maison d’arrĂŞt des hommes, plus de la moitiĂ© des dĂ©tenus sont Ă  trois dans une cellule. 
Un système à bout de souffle
Le quotidien est explosif et les agressions se multiplient : deux en moins d’une semaine ces derniers jours. “Nous sommes Ă  bout de souffle”, insiste Erwan Saoudi, du syndicat FO pĂ©nitentiaire. Quand un seul surveillant doit parfois gĂ©rer pas moins de 140 dĂ©tenus. Et d’ajouter : “Quand vous allez le matin avec la boule au ventre et que vous savez que mĂŞme si vous faites le maximum vous ne parviendrez pas Ă  effectuer toutes les tâches de la matinĂ©e. On ne fait mĂŞme plus de l’urgence, on fait n’importe quoi !”
Fresnes fait partie des prisons qui accueillent des dizaines de dĂ©tenus incarcĂ©rĂ©s pour terrorisme ou repĂ©rĂ©s comme radicalisĂ©s. L’Administration pĂ©nitentiaire a fait du renseignement l’une de ses prioritĂ©s cette annĂ©e, pour repĂ©rer les comportements inquiĂ©tants. Mais lĂ  encore, la rĂ©alitĂ© sur le terrain est toute autre, avec un seul officier chargĂ© de surveiller plus de 2.500 dĂ©tenus.

Rtl

ADHÉRER

Pour nous Soutenir !
2 /mois
  • Soutenir le Site
  • Naviguez sans PublicitĂ©
1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Rudey
Rudey
Hors Ligne
05/08/2017 08:16

J’y Ă©tais en 2004 , 3ème division , il y a toujours eu des rats , et jadis on avait les uniformes avec le pantalon et la chemise , notre hantise s’Ă©tait qu’un rat passe par le bas du pantalon lol , j’en rigole mais Fresnes ce n’est plus comme s’Ă©tait avec toutes ses agressions , mĂŞme au niveau des officiers qui n’ont jamais Ă©tĂ© surveillant , la base , et qui n’y connaissent rien , Ă  part faire des demandes d’explication , bon courage aux stagiaires de Fresnes !

ADHÉRER

Pour nous Soutenir !
2 /mois
  • Soutenir le Site
  • Naviguez sans PublicitĂ©

Inscrivez-vous et recevez nos emails