Photo de montagne

🇫🇷Pau : trois détenus saccagent leur cellule pour fuir l’insalubrité

Les trois détenus ont littéralement saccagé leur cellule de 9 mètres carrés ce mardi soir. Parce qu’on leur refuse un transfert vers la maison d’arrêt de Mont-de-Marsan. Lors de leur procès ce jeudi ils ont raconté leurs conditions de vie à la prison de Pau.
Trois co-détenus de la maison d’arrêt de Pau ont été condamnés jeudi pour avoir saccagé leur cellule mardi soir. Ensemble, Ils se sont mis à tout cassé dans leur cellule de 9 mètres carrés pendant plus de trois heures avant qu’ils ne soient maîtrisés. Ils ont fait ça parce qu’ils ne supportent plus leurs conditions de détention. Une audience qui raconte le quotidien sordide dans la vieille maison d’arrêt de Pau.
La révolte des Spartiates
A la maison d’arrêt de Pau, ils se font appeler les spartiates. Il y a Damien d’abord qui purge une peine de 25 ans. Il doit sortir en 2034. “Mon but, c’est de ne pas rester à Pau. Franchement, s’il faut que je le fasse pour partir je le referai.” Dans un monde carcéral parfait, Damien condamné il y a un an et demi devrait déjà être dans un centre de détention adapté aux longues peines. Jonathan, lui ,ne dit pas autre chose. “Je ferai tout pour partir.”
Sylvestre est le plus bavard des trois. “Toutes les portes des toilettes sont cassées. Il y a des rats dans la cour de promenade. Des cafards dans les cellules. Les murs suintent. Les toilettes suintent. On a tous des maladies de peau”. Sylvestre a 48 ans, dont beaucoup passées en prison. “Attention, je ne suis pas une victime. C’est inadmissible ce qu’on a fait, mais les conditions de détention sont aussi inadmissibles. Je ne dis pas qu’on a raison, mais on n’a pas complètement tort.” Sylvestre a pris 6 mois. Il a été reconduit à la maison d’arrêt de Pau. Damien et Jonathan ont pris 9 mois, mais ils vont être transférés à Draguignan et Périgueux

France Bleu

⬇️ COMMENTER ⬇️

⬇️ SOUTENIR ⬇️

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails