fbpx
Photo de montagne

🇫🇷 Nancy: Un détenu lançait des alertes à la bombe depuis la prison

L’homme, incarcéré à la prison de Nancy-Maxéville (Meurthe-et-Moselle, de nationalité luxembourgeoise est suspecté d’avoir lancé de fausses alertes à la bombe visant le 23 mars Utopolis (un complexe cinéma, NDLR) et Auchan au Kirchberg, le 20 avril le Globus Baumarkt à Bettembourg, le 27 avril contre le City Concorde à Bertrange, et le 30 avril en gare de Luxembourg. “L’enquête sous la direction d’un juge d’instruction et en collaboration avec la police judiciaire française a permis de rassembler des éléments de preuve concordants que les cinq fausses alertes téléphoniques à la bombe respectivement à l’empoisonnement” sont le “fait d’un seul auteur” a indiqué le parquet luxembourgeois dans un communiqué.

“Les appels ont tous été effectués à partir du même appareil téléphonique mobile qui a pu être localisé à la prison de Nancy-Maxéville” poursuit le parquet de Luxembourg. “L’auteur présumé de ces appels est un homme, âgé de 56 ans, de nationalité luxembourgeoise, déjà condamné au Luxembourg. Il est en train de purger en France, une peine de prison jusqu’au courant de l’année 2019″ indique la justice qui va faire une demande de ‘remise sur mandat d’arrêt européen aux autorités françaises” afin d’interroger le suspect.

– “Un seul auteur”, cinq fausses alertes –

Dans les appels de cet homme était mentionné une bombe prête à exploser dans ces lieux publics très fréquentés sauf dans le cas de l’alerte au centre commercial City Concorde qui faisait état d’une menace d’empoisonnement des personnes présentes. Ces fausses alertes avaient donné lieu à l’évacuation des lieux menacés et au déploiement d’importants moyens humains et matériels. 

La direction de la prison et celle de la Direction interrégionale des Services pénitentiaires Est n’ont pas souhaité faire de commentaires notamment sur la présence de téléphones portables. Selon des sources syndicales, une telle affaire est devenue une “banalité”, les téléphones étant devenus “aussi importants que la nourriture dans les prisons” assure une responsable syndicale. 

Loractu

❤️ - NOUS SOUTENIR - ❤️

ÉCRIVEZ UN PETIT MOT ⬇️

Inscrivez-vous et recevez nos emails